4 mai 2022

COVID19 : Un enseignant provoque le débat sur le port du masque à l'Université de Lorraine.

Tandis que le gouvernement annonçait en cette période électorale la levée du masque, le 13 mai 2022 l'enseignant Pascal Corradini comparaissait principalement sur cette question du masque en  commission disciplinaire à la Présidence de l’Université de Lorraine à Nancy.


Professeur depuis 27 ans à l'IUT, cet expert des énergies renouvelables avait précisément décidé d'accorder la liberté à ses élèves de porter ou non le masque en cours (après concertation et en respect de leurs  camarades). Convoqué une troisième fois, accompagné de son avocate et soutenu en précédente convocation par le Dr Bein pour une expertise scientifique, Mr Corradini s'est entretenu plus d'une heure avec la Direction des Ressources Humaines. 

L'enseignant passionné des techniques innovantes de transmission du savoir (telles les écoles du troisième type de Bernard Collot), demande notamment la création d'espaces de paroles permettant la prise en compte du respect de l'individualité de chaque étudiant. Entouré d'un comité de soutien présent devant les locaux de l'université, l'enseignant est également  le soutenu par plusieurs collectifs et associations :  L'Union fait la Force 88, « PEC88 » (parents en colère), « PEC  Contrex-Vittel», et « Par Delà Les Murs ».  

Avec le Dr. Bein, ils avaient cofondé le collectif « L’Union fait la force 88 » à l’origine de la « Marche du Réveil » s'étalant d’Épinal à Paris fin Novembre 2021. La marche en direction de Paris avait duré deux semaines, dans le but d'interroger chacun et de demander l’ouverture d’un débat sur les libertés, les dispositifs sanitaires, tout comme sur la suspension des soignants et sur le protocole Blanquer                                                                    

Privilégiant la démarche de coopération au jour le jour, l'enseignant interroge le système de notation, révélatrice d'une société compétitive à l'excès. Co-créateur d'« Epinal en transition », il poursuit son engagement dans la création d'une épicerie associative en Bio et dans la livraison à domicile en zones rurales avec La Bogeotte des Lilas


16 avril 2022
15 avril 2022

Martine Wonner, dame de cœur : les législatives

Diplômée en médecine spécialisée, Martine Wonner, députée de la Vème République en tant que psychiatre, mène pendant plusieurs années une carrière dans le champ de la médecine publique, privée et associative.

Diplômée en médecine spécialisée, Martine Wonner, députée de la Vème République en tant que psychiatre, mène pendant plusieurs années une carrière dans le champ de la médecine publique, privée et associative.

Martine Wonner a participé à la journée de conférences du samedi 9 avril 2022 à Thionville où elle est intervenue à plusieurs reprises. Elle a échangé avec de nombreuses personnes assistant à la conférence. Proche de chacun et toujours dans une écoute attentive, elle parle avec douceur et précision mais ne fait pas dans la langue de bois. Elle témoigne avec pudeur des agressions qui lui sont faites dans l'hémicycle dans lequel elle se sent seule.

Elle réaffirme avec détermination sa préoccupation pour la souffrance psychique des enfants face au protocoles COVID.

Elle présente ensuite Frédéric Angel et Drosana Nasso (suppléante) qui sont les candidats de son mouvement, "Ensemble pour les libertés", dans les circonscriptions de Moselle pour les législatives 2022.

Elle dénonce le dysfonctionnement du Conseil d’État, du Conseil constitutionnel, du poids des lobbies. Elle déplore une France dirigée depuis mars 2020 par un Conseil de Défense. « Il faut s’engager en politique et agir. Je ne dis pas la politique politicienne, mais s’engager dans la vie, dans la Société, dans la Cité et ne pas laisser le champs vide aux politiciens corrompus ».

«Les législatives sont fondamentales car il me faut de l’aide dans l’hémicycle. Le peuple est insulté à travers moi. Le Palais Bourbon est votre maison. Ce dysfonctionnement soit cesser. Il n’y a plus de justice indépendante dans notre pays et plus de contre pouvoir car les médias mainstream ne diffusent qu’un seul message ».

« Cette succession de lois liberticides est du jamais vu en terme de restrictions de libertés. Il faut soutenir les candidats citoyens et leur apporter votre énergie pour les accompagner dans les législatives ».

"Ensemble pour les libertés" accompagne les actions en Justice par rapport aux effets indésirables vaccinaux (Bon Sens, RéinfoCovid...). « Il faut rendre la dignité au peuple, ce mot devra faire partie de la Constitution. Je n’ai pas souhaité aller à cette élection [NDLR : la récente élection présidentielle] telle qu’elle est. Nous devons choisir soit une France mondialisée, soit une France respectueuse. La démocratie doit repartir des territoires de proximité ».

Martine Wonner, dame de cœur : les législatives
Martine Wonner, dame de cœur : les législatives

Recevez nos articles automatiquement

Tous droits réservés (R) 2023