17 septembre 2022
Vidéos

UER conférences samedi 17 sept : matinée

Laurent Montesino : (3min36 & 1h10min50s) : il expose la vie bouleversée voire dévastée de ceux qui ont des effets secondaires, donne de l'espoir quant aux solutions possibles Benoît Ochs : (17min38) : Il reprend ses constatations sur les D Dimères et CPR et de la censure que ces constats lui ont valu avec distorsion de ses propos. Denis Agret : (33min33) . il intervient rapidement concernant les bénéfices de l'aspirine Laurence Kayser : (36min10) : elle raconte un expérience avec un patiente et parle du respect du patient Olivier Soulier : (48min50) : il expose la propagande (pollution) - Les écoles de commerce et finance sont les temples de la destruction de la planère - Les loups chassent en meute - le chaos du monde naît de l'insaisissable appétit des puissants - les humbles veillent - Les Cies d'assurance constatent les effets secondaires : + 160 % / 190% de mortalité pour les moins de 40 ans Corinne Lallo : (1h23min) : pose une question concernant les nano particules qui se trouvent dans les vaccins, qui circulent dans le corps... Hélène Banoun : (1h39) aborde la spike, les inflammations du microbiote, elle explique que les anticoprs facilitant (ils facilitent l'infection) était un risque connu bien avant le début de la vaccination et que c'était connu depuis le sarscov1, il y plusieurs années. Les anticorps facilitants du vaccin vont perdurer plus longtemps que ceux du virus, ils sont retrouvées chew les personnes atteintes de covid grave. Les anticorps neutralisants (ceux qui protègent) ont une durée de vie moindre. La spike du vaccin est plus toxiqe  que celle du virus et perdurent dans le corps. La spike dérégule l'immunité et empêche le coprs de se défendre (augmentation des varicelles, zona, etc...). Hervé Seligmann : (1h58) il a très tôt étudié les données en Israël puis en Europe (euromomo). En sept 2021 il a vérifié la corrélation taux de fertilité par pays / taux de vaccination, le vaccin affecte plus les femmes. Pour toutes les classes d'âges l'efficacité du vaccin est négatif et plus on est plus jeune plus cela se vérifie. La maladie de Creutzfeld Jacob est plus rapide en fonction du nombre de doses, la  causalité est très suspectée. En avril 2021, il trouve une corrélation avec proportionnalité entre la mortalité infantile et les injections des adultes. Mieux vaut ne pas toucher les vaccinés. A partir de début juin 2021, il trouve une surmortalité (excés de mortalité des moins de 15 ans - non vaccinés) jusqu'à +812 morts pour 2021. On a déjà dépassé ces 800 morts en 2022. Cet effet dure 20 semaines après les injections de la première dose. Il ne retrouve pas cela pour la troisième dose. Marc Doyer : (2h08) : décrit le parcours de l'injection du vaccin jusqu'à la mort de son épouse. Ce qu'ils ont vécu dans les services de santé, la non-prise en charge de son épouse. L'aide qu'il a sollicité au ministre de la santé, Olivier Véran. Des mots émouvants aux larmes, des mots durs pour les politiques. Il parle d'humains et non de bénéfice-risque. Suite à son appel à témoins il a reçu 60 témoignages. Personne ne l'a contacté suite à ses alertes, ni les politiques, ni l'ANSM, ni la pharmacovigilance. Il emploie le mot assassinat pour qualifier la mort de son épouse, Mauricette.

Dépêches Citoyennes

Recevez nos articles automatiquement

Tous droits réservés (R) 2023